• Facebook Page
  • Insta guery.enchères
  • LinkedIn
Rechercher
  • Guéry Maison de ventes

Jean DUFY, le peintre de la couleur


Jean Dufy photographié en 1935

Peintre havrais, né en 1888 dans une famille nombreuse, ne suit pas d'études artistiques traditionnelles, puisqu'il commence sa carrière comme commis dans une entreprise d'importation du port du Havre.

Après son service militaire, il découvre Paris et l'avant garde artistique de l'époque à travers les peintres fauves et cubistes, mais aussi les poètes. Matisse et sa palette éclatante auront plus particulière un impact sur son orientation artistique.

Il commence à exposer ses premières aquarelles à la galerie Berthe Weill alors que la première guerre mondiale débute. Malgré sa mobilisation, il continuera à peindre, croquant les paysages, les fleurs, les paysages vosgiens où il passe sa convalescence d'après guerre.


Assiette du service "Châteaux de France" par Jean Dufy pour Théodore Haviland à Limoges

Il faut noter dès 1916, sa collaboration avec la célèbre maison de fabrique de porcelaines limousine Théodore Haviland, pour laquelle il crée des décors et notamment le service "Châteaux de France", qui lui vaudra une médaille d'or à l'Exposition des Arts décoratifs de 1925. En cela, il se rapproche de son illustre frère Raoul, qui travailla quant à lui pour la maison lyonnaise de fabrique de tissus Bianchini-Ferier.



Toujours à Paris dans l'entre-deux guerres, il s'émule au contact des autres peintres de Montmartre, où il réside et des musiciens, qu'il aime représenter et qui auront une influence manifeste sur l'évolution de sa peinture, où il révèle pleinement ses dons de coloriste hors pair.

Jean DUFY "Le Cirque" 1927 Huile sur toile signée en bas à gauche.97 x 130 cm

Le cirque, avec ses personnages bariolés, devient aussi un de ses thèmes de prédilection, il peut y travailler à sa guise le thème ''musique-couleur'', qui guidera dorénavant son travail. La toile "Le Cirque" peinte en 1927 en est l'apothéose, mouvement des personnages et vibrations des couleurs, primauté du blanc à travers les chevaux qui rythme l'espace pictural, le peintre y fait la synthèse de ses recherches artistiques.


Dans les années 30, Dufy renoue avec sa région et peint le Port du Have, Honfleur, Villefranche-sur-Mer, mais également le Limousin et la Touraine, où il réside une partie de l'année. Pour l'Exposition Internationale de 1937, il collaborera avec son frère à la réalisation d'une grande fresque sur la gloire de l'électricité.

Fresque "La Fée électrcité" de Raoul Duy réalisée avec la collabration de Jean Dufy

Cette dernière collaboration, marquera également la rupture entre les deux frères, puisque Raoul n'aura semble-t-il pas un mot de remerciement pour ce dernier lors de l'inauguration.

Durant les deux décennies suivantes, Jean Dufy voyage beaucoup, en Europe et au Maghreb, et peint de nombreuses vue de la capitale française et de Nice. Ses toiles et aquarelles sont dominées par des harmonies de bleus, véritable marque du peintre. Il s'éteint en 1964 à Boussay.



Jean DUFY

"Port de l'Île d'Yeu"

Huile sur toile signée en bas à droite

Certificat d'authenticité de M. Jacques Bailly, sera référencé dans le troisième volume du catalogue raisonné en préparation.

Estimation : 15.000 - 20.000 euros

En vente le 31 mars 2019 chez Guéry Maison de ventes à Rouen


Sites et Bibilographie :


Site sur l'artiste : https://jeandufy.com/fr/


Galerie Jacques Bailly, expert et rédacteur du catalogue raisonné de l'artiste : https://jacquesbailly.com/


Exposition Raoul et Jean Dufy, Musée Marmottant Monet avril - juin 2011 : http://www.marmottan.fr/upload/files/D_PRESSE_DUFY_VI.pdf

39 vues