• Facebook Page
  • Insta guery.enchères
  • LinkedIn

Guide des enchères

Lexique des enchères

Adjudication : en prononçant le mot "adjugé" accompagné du coup de marteau, le commissaire-priseur formalise le contrat de vente et transfert la propriété. L'acheteur devient alors juridiquement propriétaire du lot

After-sale (après-vente) : possibilité d'acheter de gré à gré, après la vente aux enchères, un lot n'ayant pas trouver preneur.

Bordereau : document servant de facture et reprenant outre les coordonnées de l'acheteur, la description de l'objet, le prix d'adjudication augmenté des frais.

Catalogue : livret imprimé reprenant l'ensemble des lots de la vente avec leur numéro de passage, leur description, estimation et parfois leur photographie. Son contenu engage juridiquement la maison de ventes aux enchères. Toutes modification du catalogue est affichée en salle et annoncée durant la vente.

Certificat d'exportation : aussi appelé "passeport", document délivré par le Ministère de la Culture et permettant au bien de sortir du territoire français. Voir loi n°1992-1477 du 31 décembre 1992 définissant les possibilités de circulation des biens culturels.

Clerc : collaborateur du commissaire-priseur chargé de l'organisation et du suivi des ventes aux enchères.

Commissaire-priseur judiciaire : officier public et ministériel effectuant les prisées et ventes aux enchères ayant lieu sur décision judiciaire et exerçant au sein d'une étude de commissaire-priseur judiciaire.

Commissaire-priseur de ventes volontaires : personne reconnue apte par le Conseil des Ventes à organiser des ventes volontaires aux enchères publiques et travaillant au sein d'une société nommée opérateur de ventes volontaires (OVV).  Il n'est pas rare qu'il soit également commissaire-priseur judiciaire et exerce cette activité dans un office adossé.

Commissionnaire : employé chargé de la manutention des objets, de leur mise en salle et des expéditions.

Crieur : employé chargé durant la vente de relayer les enchères aux commissaire-priseur et de récupérer les coordonnées des acheteurs. Il se charge également des commissions laissées par les potentiels acquéreurs.

Droit de préemption : prérogative de l'Etat français lui permettant de se substituer au dernier enchérisseur. L'Etat s'étant manifesté durant la vente dispose alors d'un délai de 15 jours pour confirmer sa volonté d'exercer ce droit. Si l'Etat se rétracte au terme de ce délai, le bien demeure la propriété du dernier enchérisseur.

Enchères : offre d'achat supérieure à la mise à prix ou aux offres précédentes portée à voix haute ou par un signe non équivoque. Il est interdit au vendeur de porter des enchères sur l'objet qu'il propose à la vente.

Estimations : fourchette de prix donné par le commissaire-priseur en évaluation d'un bien. Elles sont données à titre indicatif et n'engage pas le commissaire-priseur.

Expert : professionnel indépendant spécialisé dans un domaine particulier et assistant le commissaire-priseur dans l'authentification et l'estimation de certains biens.

Faculté de réunion : utilisée pour des lots identiques (par exemple des bouteilles de vins), elle permet au commissaire-priseur de prendre des enchères provisoires sur chaque lot séparément, puis de reproposer en vente l'ensemble à une mise à prix égale à la somme des adjudications unitaires. Si une offre supérieure est faite, les précédentes adjudications sont annulées.

Folle enchère : un adjudicataire est déclaré fol enchérisseur quand il ne paie pas le lot qu'il a acheté. Le commissaire-priseur pourra alors décider en commun accord avec le vendeur de remettre le lot en vente "sur folle enchère". Le premier adjudicataire défaillant aura alors à sa charge la différence de prix.

Gré à gré (vente de) : vente privée à l'amiable réalisée par l'intermédiaire d'un commissaire-priseur, sans que le bien soit présenté aux enchères publiques.

Mise à prix : prix de départ donné par le commissaire-priseur, généralement inférieure à l'estimation basse.

Ordre d'achat : ou "commission", possibilité pour une personne intéressée et ne pouvant être présente à la vente de fixer une enchère maximum. Le commissaire-priseur ou ses collaborateur porteront alors les enchères à sa place. Les ordres d'achat téléphoniques, consistent quant à eux à solliciter une ligne téléphonique durant la vente pour pouvoir enchérir.

Prix de réserve : prix donné par le vendeur, en dessous duquel le bien ne peut être vendu. L'estimation basse ne pourra alors être inférieure à ce prix de réserve.

Paiement : les ventes aux enchères sont faites expressément au comptant. Le règlement peut avoir lieu par CB, virement, chèque ou espèces dans les limites fixées par la loi (1.000 euros pour les particuliers résidant en France).

Réquisition de vente : ou mandat de vente, contrat par lequel le vendeur confie au commissaire-priseur son bien pour qu'il soit vendu.

Vente sur désignation : vente au cours de laquelle les lots ne sont pas présentés physiquement en salle, notamment pour des raisons de sécurité ou d'encombrement.